Le Roman de la Rose...

Le Roman de la Rose. Edition faite sur celle de LENGLET DUFRESNOY, corrigée avec soin, et enrichie de la Dissertation sur les Auteurs de l'ouvrage, de l'Analyse, des Variantes et du Glossaire publiés en 1737 par J.B. LANTIN DE DAMEREY

A Paris, chez J.B. Fournier et P.N.F. Didot, an septième, (1798-99), 5 volumes in-8, plein veau blond de l’époque, dos lisses, ornés, filets dorés d’encadrement sur les plats, roulettes d’encadrement et larges motifs floraux estampés à froid au centre des plats, toutes tranches marbrées, 436 ; 410 ; IV, 366 ; IV, 352 ; IV, 354 pp. et 4 planches gravées h.t., dont un portrait, trois d’entre elles sont placées en frontispice.

Ce très bel exemplaire est imprimé sur un fort papier vergé, d’une exceptionnelle fraicheur. Il comporte un portrait de Jean de Meung et trois figures gravées par Patas et Demonchy d'après Charles Monnet.

Rare édition, non signalée par Caillet, répartie en cinq volumes et publiée l'an VII de la République. La meilleure édition du Roman de la Rose établie par Méon qui conservera, pour le volume quatrième, une anthologie de textes alchimiques difficilement accessibles à l'époque : Le Codicille de Maistre Jean de Meung. Le Testament du même. Les Remontrances de Nature ou l'Alchymiste errant. La response de l'Alchymiste à Nature. Testament attribué à Arnauld de Villeneufve. Petit

Le Sommaire philosophique de Nicolas Flamel, La Fontaine des Amoureux de Science, La Ballade du Secret des Philosophes. Méon étant assurément des plus compétents pour confirmer la présence de cette thématique, ayant lui-même assemblé une précieuse et très riche documentation constituée de textes imprimés et de manuscrits alchimiques. (Voir le catalogue de la vente de sa bibliothèque dispersée à Paris en 1803 - pp. 114 à 131.). Certains d'entre eux faisant actuellement partie du fonds de la Bibliothèque Nationale. Petit traicté d’alchymie, intitulé Le sommaire Philosophique de Nicolas Flamel. La fontaine des amoureux de science, composée par Jean de La Fontaine de Valenciennes… Balade du secret des philosophes. A la fin de ce même volume, on trouve un Glossaire ou Explication des anciens mots du Roman de la Rose, et autres Poésies de Jean de Meung.

Le dernier tome contient une Dissertation sur le Roman de la Rose, suivie d’une Analyse de cette œuvre, un court texte traitant de l’utilité des glossaires, l’important Supplément au Glossaire (Caillet 6097 pour l’éd. de 1737 : « Ce Supplément est fort rare et forme le complément indispensable à l’édition de 1735 du Roman de la Rose »)., les variantes du Roman de le Rose tirées du manuscrit du président Bouhier de Savigny pour servir à l’édition de 1735 et une table des auteurs et des ouvrages cités dans la dissertation et dans le supplément au glossaire.

Notre édition, revue par Méon, comporte une dédicace et un avertissement par celui-ci, et, bien entendu, une longue préface de Lenglet du Fresnoy, une autre de Clément Marot, une vie de Jehan de Meung par A. Thévet, une dissertation et une analyse du Roman de la Rose, les variantes et le glossaire par Lantin de Damerey.

Dujols n° 398, V 1909, pour l’édition de Lenglet Dufresnoy de 1735 : « Le Roman de la Rose, qui fleurit au Moyen Age, est un traité d’alchimie d’un symbolisme profond ; il est dit d’ailleurs dans la préface que « l’auteur était fort incliné vers la chimie du Grand Œuvre ou la transmutation des métaux ».

12 12 024 009
12 12 024 009

Fiche technique

Editeur
chez J.B. Fournier et P.N.F. Didot
Année
1798
Reliure
Livre relié
Langue
Français
État
Bon état
2 200,00 €
TTC