Une lettre autographe signée adressée à Jean MARQUES-RIVIERE

Une lettre autographe signée adressée à Jean MARQUES-RIVIERE, datée du 23 novembre 1939

3 feuillets (format 13 x 21 cm), rédigés à la plume, 75 lignes manuscrites, encre noire, sous enveloppe « … aux bons soins de la Librairie Véga… »

Jean Richer est l’auteur de nombreux ouvrages des plus érudits portant sur l’ésotérisme et de diverses communications (revues La Tour Saint-Jacques, Hamsa,…). Il fut spécialiste de l’œuvre de Gérard de Nerval et publia de nombreuses études portant sur l’ésotérisme des œuvres de Victor Hugo, Charles Baudelaire, Rimbaud, Kipling, Milosz, Apollinaire, André Breton,... Dans ce courrier adressé à Jean Marquès-Rivière, il le complimente pour son Yoga tantrique « si riche et si dense… (premier de la collection Asie) … m’a ouvert de vastes perspectives » et se présente : il poursuit ses études à la Sorbonne, tout en enseignant l’anglais. Il s’occupe de Sciences occultes et allait aux réunions du Dr Allendy. Il a recherché d’autres ouvrages de Marquès-Rivière et souhaiterait le rencontrer. Il attendait cependant la parution dans « Les Cahiers du Sud » d’un article de son cru sur Jules Romains et la tradition occulte pour entrer en contact avec lui. Cependant, nous sommes en novembre 39 et depuis la guerre, la revue a cessé de paraître et lui-même se trouve sur la ligne Maginot (l’article en question sera finalement publié dans le numéro de mars 1940).  Il lui signale que son étude prend comme source les mêmes articles parus dans la « Presse Médicale » que ceux cités par Marques-Rivière dans la préface du « Rituel de Magie tantrique ». Il tient à sa disposition des renseignements complémentaires à ce sujet dont une étude de Thérèse Brosse parue dans la revue Métapsychique. Il a rencontré « Dino Galardi le « sujet » du Dr Bernal qui contrôle volontairement son cœur », et reçoit une lettre de la librairie Véga l’avertissant de la parution de son « Histoire des Doctrines ésotériques ». Le Dr Rouhier lui a précisé qu’avec une recommandation de M Ambelain, il pourrait sans doute en obtenir un exemplaire, mais Jean Richer ne connait Ambelain que de vue et préfère se recommander du Dr Allendy et de Mr Rolland de Renéville dont il est proche et, en s’adressant directement à Marquès-Rivière, il souhaite régler le volume en question « espérant seulement que vous consentirez à le revêtir de votre signature ».

12 28 020 007
RICHER, Jean
12 28 020 007
300,00 €
TTC