Essai sur la Philosophie des Religions

Paris et Genève, Cherbuliez, 1862, in-8, broché, II, 328 pp.

Dujols, mars 1913, n° 315 : « Cet essai est un ouvrage théosophique de haute envergure. Peu connu, autant dire ignoré, il est le fruit d’immenses lectures. L’auteur, qui a composé d’autres travaux qu’il ne livra pas au commerce et qui sont introuvables, aborde les plus grands problèmes qui agitent l’esprit humain. Après avoir donné l’analyse psychologique de l’évolution des formes religieuses, Rodier de Labruguière établit cette base fondamentale de la Théosophie : que les religions positives sont comme autant de sectes d’une seule et unique religion. Cette thèse le conduit à étudier les mythologies et les religions dont il formule les principes ésotériques. À cette occasion, il fait observer la vraie notion philosophique du mot « personne » qui se trouve dans l’énoncé du Mystère de la Trinité, dont il rencontre les vestiges chez les peuples les plus divers. La cosmogonie lui permet de développer une série d’idées critiques sur les différentes sortes de panthéisme. Enfin, après avoir poursuivi ses investigations à travers la Kabbale, le Gnosticisme, l’Alexandrinisme, le Mahométisme, etc., l’auteur arrive à jeter une vue sur l’avenir dont il entrevoit la vie religieuse dégagée de tout symbole. » Manque à Caillet, comme à Dorbon. Très bon exemplaire, enrichi d’un envoi autographe de l’auteur à la plume au haut du 1er plat de couverture.

ECA17-187
ECA17-187
2016-09-08

Fiche technique

Editeur
Cherbuliez
Année
1862
Reliure
Livre broché
Langue
Français
350,00 €
TTC