Histoire de l’Antique cité d’Autun. Illustrée et annotée par M. Devoucoux

Autun, chez FR Dejussieu et Paris, chez Dumoulin, 1846, in-4, demi-chagrin brun de l’époque, dos à nerfs, LXXII, 428 pp., une planche dépliante hors texte lithographiée par Guasco-Jobard, gravures dans le texte. Rousseurs, essentiellement marginales, bon exemplaire cependant.

Dans cet ouvrage, divisé en trois livres, les deux premiers traitent d’archéologie, d’architecture, d’histoire, du développement de la cité. Le livre troisième, lui, est entièrement consacré à la religion des Eduens, leurs dieux, leurs cultes, leurs temples, ainsi qu’à de semblables investigations sur les druides, leur fonction religieuse, mais également judiciaire et éducative. Cependant, l’intérêt majeur de cette fort rare étude réside dans la très dense collaboration de Jean – Sébastien  Devoucoux qui, en matière de symbolisme religieux, est considéré comme une figure majeure, au même titre que Landriot et que le cardinal Pitra. Il animera la société archéologique et historique d’Autun, dont le champ d’étude englobe le centre de Paray-le-Monial dont on connait le rôle de premier plan dans la diffusion de l’ésotérisme chrétien. On trouvera de ce fait, dans les très nombreuses notes, de fort intéressantes investigations et développements à propos de la religion hébraïque et de la kabbale. (Ainsi, il fera par exemple référence avec éloge aux publications de Drach et, notamment, au titre « L’harmonie entre l’église et la synagogue ». Nombreuses citations également extraites de la « Kabbala-denudata » de Knorr von Rosenroth). A propos de la publication de notre ouvrage, Paul Vulliaud par la suite signalera la grande compétence de l’abbé Devoucoux dans sa préface au « Siphra di-Tzeniutha », 1939. Sont à noter quelques investigations dans le domaine plus strictement occultiste avec des références à Henri Corneille Agrippa, et il est intéressant de signaler également que peu de temps avant sa mort, Devoucoux avait fait état d’un projet d’approfondissement de ses recherches en matière de Cabale en collaboration avec Eliphas Lévi. A partir de 1947, dans Les Etudes traditionnelles, alors dirigées par René Guénon, une large place sera accordée à l’abbé Devoucoux, dont les œuvres sont présentées par Marcel Clavelle.

 

12 18 021 145
THOMAS, Edmé
12 18 021 145
2019-02-13

Fiche technique

Editeur
Dejussieu et Dumoulin
Année
1846
Reliure
Livre relié
Langue
Français
500,00 €
TTC