Dieu et les Dieux, ou un voyageur chrétien devant les objets primitifs des cultes anciens, les Traditions et la fable...

Dieu et les Dieux, ou un voyageur chrétien devant les objets primitifs des cultes anciens, les Traditions et la fable. Monographie des Pierres Dieux et de leurs transformations

Paris, Lagny Frères, 1854, fort in-8, cartonnage rouge de l’époque, filets dorés au dos, IV, 590 pp. Quelques rousseurs aux premiers et dernier feuillets.

Étude fort rare, l'une des plus intéressantes de Gougenot des Mousseaux. Profondes et denses investigations sur les pierres symboliques entre autres, sujet qu'il avait rapidement traité dans son tout premier texte « Les Beth-el » en 1843 (40 pp.) puis développé dans « Le monde avant le Christ » en 1845, (précédant "Les prolétaires" en 1846). Il ne cessa pas ses recherches sur ce thème fondamental et, toute sa vie, il réunit des notes et compléments en vue d’une édition définitive en deux ou trois volumes, édition que son secrétaire Chauliac proposa à sa fille, la Marquise de Saint Phalle, après sa disparition. Le projet ne put aboutir pour des questions de financement. Chauliac indiquera d'ailleurs à l'un de ses correspondants, d'une part l'extrême rareté de Dieu et les Dieux et, d'autre part, n'avoir jamais pu consulter les précédentes versions. Cette question des Beth-el fut approfondie et analysée depuis les sources les plus larges, l'ensemble des mythologies, croyances, symboliques, rituels, non seulement dans le monde antique mais également dans ses résurgences et applications tout au long de l'Histoire et, notamment, dans les rituels d'intronisation des Souverains dans les divers royaumes d'Europe. Sa source judaïque originelle se trouve en outre être des plus intéressantes. Nous rappellerons que ce sujet fut évoqué par Walter Scott dans son Histoire d’Ecosse (La pierre de stone ou pierre du destin). Parmi les sources et les liens de notre auteur, nous signalerons le Chevalier Drach (dont il cite les œuvres, ses commentaires sur l’édition de 1827-32 de la Bible de Vence, ainsi que sur le Livre d’Hermas), Marcel de Serres qui publia chez le même éditeur, et, bien entendu, la très savante traduction de la grande mythologie de Creuzer établie par Guigniaut.

Dujols : « (très rare) C’est l’ouvrage le plus recherché de Gougenot des Mousseaux et un des plus savants qui aient paru sur ce vaste sujet. Il est impossible de donner une idée de l’importance de ce travail dans une brève notice : les Pierres-Dieux : Beth-el et Bétyles. Les Pierres animées. Le grand Bétyle de Cybèle, de Vénus, de Mithras, Palladium. Les génies des pierres. Les Pélasges et les monuments cyclopéens. Les Cabires et leurs mystères. Les mystères de Samothrace. Les Bétyles Cabires et le Phallus. Les chênes enchantés, les arbres sacrés. Les Druides et le gui. Esotérisme du culte du chêne. Abraham. Saturne. Les Sacrifices : Anthropophagie et communions. Les monuments celtiques. L’œuf, le serpent et la tradition. Statues animées. Les démons ou lapidés suivant les musulmans, etc. Aucun autre ouvrage ne peut être comparé à ce prodigieux assemblage de matériaux unis entre eux par une intelligente cohésion et formant, autant par le détail que par l’ensemble, un véritable monument d’érudition. ». Ex-libris d’Adolphe Dureau de la Malle (1829). Précieux exemplaire, par ailleurs, ayant appartenu à Jacques Matter et comportant sa signature et cinq lignes de sa main, rédigées à la plume.

12 20 026 183
12 20 026 183
Il n'y a pas assez de produits en stock.